Une petite déception… suivie d’un grand soulagement. Voilà comment j’ai réagi en constatant ce matin que je n’avais pas été pigé pour participer cette année à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc, la plus grande course de trail au monde.

Oui, j’aurais aimé que mon nom sorte du chapeau dès cette année. L’UTMB, c’est le rêve: 170 km et 10 000 mètres de dénivelé autour du Mont-Blanc à travers la France, la Suisse et l’Italie.

Si mon calcul est bon, mes chances étaient inférieures à 20 pour cent d’obtenir une place parmi plus de 2000 coureurs qui prendront le départ, à la fin août. La bonne nouvelle, c’est que j’ai déjà tous mes points pour me réessayer l’an prochain. Et mes chances seront alors doublées.

Je crois beaucoup à la philosophie du « demandez et vous recevrez ». Et, dans ce cas-ci, je ne l’ai clairement pas demandé assez fort. En fait, une bonne partie de moi demandait carrément de ne pas être pigé cette année.

Parce que j’ai déjà une course à l’étranger, en février.

Parce que ça me donnera un an de plus pour me familiariser avec la distance de 100 miles.

Et, surtout, parce que ça me permettra d’envisager d’autres projets extrêmement stimulants cette année. Des projets que j’avais déjà en tête, mais qui dépendaient de ma sélection ou non à l’UTMB.

C’est beau la vie. Et le hasard fait vraiment bien les choses! 😀

Publicités