Voyager pour courir. C’est ce que je souhaitais faire depuis longtemps. Mon désir passera du rêve à la réalité dans trois petits mois et demi. Le projet, un peu fou, pour ne pas dire beaucoup: le 100K du Fuego y Agua sur l’île d’Ometepe, au Nicaragua.

Un parcours de 6000 mètres de dénivelé constitué non pas de montagnes, mais bien de… volcans! Deux volcans, pour être exact, que je devrai monter et descendre deux fois chacun, en plus de courir de village en village autour des volcans et à travers des sentiers traversant la jungle. Temps limite: 28 heures.

2017-11-12 15_19_34-Trace de trail _ Ultra Trail Fuego y Agua Nicaragua 2018 - 100K
103 km, deux volcans, quatre montées et descentes pour 6000 mètres de dénivelé.

Le défi est motivant au plus haut point… et tout aussi imposant. Mon plus gros à ce jour, sans aucun doute. Avec ma Trotte légendaire derrière la cravate, je crois être en mesure de le relever.

Il y aura la température, d’abord. Environ 35 degrés le jour, alors que j’aurai couru au gros frette dans les mois précédents. Heureusement, le mercure descend passablement au sommet des volcans. Et comme le départ aura lieu à 2 h du matin, le samedi 3 mars, je pourrai profiter de plusieurs heures de relative fraîcheur. Ce départ en pleine nuit est aussi un inconvénient, toutefois, parce que j’aurai assurément à courir pendant deux nuits. Paraît aussi que les sentiers sont parfois balisés à la craie, donc ça promet!

Autre point positif: le parcours est situé pratiquement au niveau de la mer, donc pas besoin de m’acclimater à l’altitude. Ce sera déjà ça! Et comme j’ai déjà voyagé en Amérique latine à plusieurs occasions par le passé (Guatemala, Pérou, Bolivie, Équateur), je ne serai pas trop dépaysé. En fait, j’aurai l’occasion de revivre mes voyages précédents, mais en ayant cette fois la chance de courir en plus. Difficile de demander mieux!

FullSizeRender (11)

Le top 10…

Deux jours après m’être officiellement inscrit à cette course un peu folle, j’ai trouvé les résultats de l’édition 2017. Nombre de participants au 100K: 26. Nombre de coureurs ayant franchi le fil d’arrivée: 8! Plus de deux coureurs sur trois ont abandonné…

Ça m’a ébranlé un peu, j’avoue. Mais je me console en me disant que l’édition 2017 a eu lieu à la mi-mai, en pleine saison des pluies, alors que j’irai au début mars, un moment où le temps est plus sec.

Morale de cette histoire: je n’ai qu’à prendre les moyens qu’il faut pour finir la course et j’ai de bonnes chances d’être dans le top 10!