Recherche

Courir, un pas à la fois

Mois

juin 2017

Ce que j’ai dans le ventre

Deux coureurs mangent une bouchée au ravito de l’Anse-à-Beaufils, à l’intérieur de la Vieille Usine. Une dizaine de personnes les entourent. Prennent des nouvelles. Les encouragent. On croirait que des spots les éclairent tellement ils sont le centre d’attention. Lire la suite

Karma diluvien

Ça fait plus de six heures qu’on court à un rythme modéré et constant, Amélie et moi. Nous avons une bonne quarantaine de kilomètres dans les pattes. Jusque-là, le parcours du 53K du Gaspesia 100 avait été assez roulant. Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑