Première sortie post-marathon ce matin, pour tester la machine. Il était plus que temps! Course facile, 2,5 km, avant que le soleil et le reste de la ville ne se lèvent. Pas assez long pour me contenter, mais ça viendra. Patience… Petite sensibilité aux quadriceps et aux hanches, mais je m’y attendais. Rien de trop souffrant. Et aucune douleur au genou gauche, c’est le plus important! Depuis mardi matin qu’il me rappelait constamment son existence. Comme s’il manquait de jigaloo dans la penture. Je n’aurais peut-être pas dû aller travailler en vélo 48 heures après ma plus longue course à vie… J’avais pris la peine de bien me reposer et de limiter l’activité physique dans la semaine AVANT le jour J (le fameux « taper »). Mais j’avais complètement fait abstraction que la machine pouvait être difficile à repartir APRÈS! C’est l’expérience qui entre…

Publicités